Qui peut louer un logement Pinel ?

La loi Pinel offre des avantages conséquents pour un bailleur en matière de fiscalité. Un atout non-négligeable du dispositif est également observé auprès des locataires. En effet, ils pourront prétendre à une habitation confortable qui répond aux exigences en vigueur avec un budget limité. Cependant, tout le monde n’aura pas la chance d’y accéder.

Le profil du futur locataire

Pour devenir éligible, il faut disposer d’une ressource financière qui ne dépasse pas le plafond annuel imposé par l’administration. De plus, un locataire doit posséder son propre foyer fiscal. Il occupera la demeure en tant que locataire de résidence principale. Malgré l’encadrement dont fait l’objet, le dispositif, la colocation est envisageable. L’explication est qu’il n’existe pas des mentions qui interdisent l’acte. Un contribuable qui paye ses impôts à l’étranger est admissible, car il est permis de prendre en compte les déclarations d’autres pays. Une personne qui ne dispose pas d’un justificatif de ressources peut quand même adhérer à un dispositif Pinel.

Le lien de parenté

Le locataire et le propriétaire peuvent avoir un lien de parenté. Cependant, certaines conditions devront être respectées. D’abord, le locataire n’aura pas le même foyer fiscal que le bailleur. Cette mesure vise à différencier distinctement les gains des deux parties. Le logement sera loué en contrepartie d’une rétribution mensuelle. Il n’est donc pas envisageable de mettre la maison à disposition du loueur gratuitement. D’ailleurs, l’administration est en droit de demander une preuve de paiement pour corroborer les factures. Dès que l’occupant signe un contrat de bail, il renoncera d’office aux différents aides au logement.

Que savoir sur les plafonds de ressource ?

Le plafonnage de ressources vise à prioriser l’accès des travailleurs aux revenus modestes à un logement décent. Ainsi, un seuil a été instauré. Tous les ans, le plafond est réactualisé. Il varie aussi d’un secteur à l’autre. En d’autres termes, il est possible par exemple de constater que les revenus des ménages sont plus élevés dans les zones A et A bis. La composition du loyer est aussi un facteur qui détermine l’accès. La loi Pinel accepte de louer une habitation à une personne célibataire ou en couple. Les deux profils sont même éligibles même s’ils s’occupaient d’autres personnes. En clair, le dispositif permet de prendre en charge plus de quatre personnes. Toutefois, une majoration sera appliquée sur le foyer fiscal dès la présence d’une cinquième personne.

Quel est le seuil ?

Le seuil est établi en fonction des ressources déclarées auprès de l’impôt lors des deux années précédentes. Le propriétaire doit alors connaitre davantage de renseignements sur les revenus de son locataire. Sinon, il perdra son avantage fiscal. Une personne seule qui veut habiter dans les zones A devra déclarer 38 465 €. Une somme similaire est observée dans le secteur A. Pour la zone B1, le montant sera de 31 352 €. Pour un couple, la zone A bis et A requièrent un foyer fiscal de 57 489 €. De son côté, la zone B1 nécessite seulement 41 868 €. Pour information, les loyers au mètre carré sont fixes dans les zones tendues pour éviter l’envol des prix.

Vidéo : Comprendre la loi Pinel en 1 min